SNPADHUE

Permettre aux PADHUE de se retrouver


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Probablement encore une prolongation 2020

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

medi9419


J’ai eu une source officiel qui parle d’une prolongation des médecins qui ont exercé avant 2010 et qui on été prolongé au mois de décembre 2016 qui vont être prolongé jusqu’à 2020 et par l’occasion j’ai une questions au connaisseur un poste assistant associé (pas encore inscrit ) valide le secteur 2 ou pas ???
Merci à vous

Moon14


Et ceux qui exercent après 2010 ils font koi ils meurent de souffrance ?
Pour ta question oui ça valide secteur 2

medi9419


Je pense c’est au PADHUE concerné qu’il faut qu’il soient mobilisé lors des dernières réunions du snpadhue ou FPS ont été même pas 20 , c’est l’amendement qui a été voté c’est pas moi

Hami


de toute les façons même quand on leur écris, on obtient pas de réponse (adhérant ou pas). une chose est sure......... pas de véritable changement.
prolonger pour prolonger, je ne vois pas l'intérêt si ce n'est nous essorer encore et encore!!!!!!!!!!!!! sur le site SNPADHUE il a été demandé une réunion d'urgence au ministère...!!!! sauf que l'urgence semble très relative.
sans être méchant loin de la " ceux qui ont soif, n'ont qu'a continuer de creuser"

bon courage

medi9419


Pour moi l’interet De prolonger c’est continue à travaillé pour nourrir ma famille

Hami


medi9419 a écrit:Pour moi l’interet De prolonger c’est continue à travaillé pour nourrir ma famille

je pense qu'on mérite mieux que ça ......... nourrir ça famille c'est se satisfaire a un besoin d'ordre inférieur , même si l'objectif est louable.
notre metier nous oblige a prendre de grande responsabilité, pour finalement être reprise par la profession, sous prétexte que nous ne sommes pas assez bien!!!!!!!!!!

Moon14


Si on attend la réponse du ministère pour cette demande d’audience « urgente » elle n’aura jamais lieu. Il faut faire pression sur la tutelle surtout en faisant une grève c uniquement comme ça ke ça marche avec eux

medi9419


Merci pour l’ordre inférieur , montre nous la voie si ta des idées on est preneurs , juste je te signale il faut pas parlé dans le vide, juste pendant les réunions ta 5 personne qui se présente , je suis pas là pour me faire insulté et dire nourrir ça c’est de l’ordre inférieur mais je te promet que c’est la dernière fois que je partage des infos avec des confrères ingrat donneur de leçon

Hami


medi9419 a écrit:Merci pour l’ordre inférieur , montre nous la voie si ta des idées on est preneurs , juste je te signale il faut pas parlé dans le vide, juste pendant les réunions ta 5 personne qui se présente , je suis pas là pour me faire insulté et dire nourrir ça c’est de l’ordre inférieur mais je te promet que c’est la dernière fois que je partage des infos avec des confrères ingrat donneur de leçon

tout d'abord je n'avais pas l'intention de vous blesser et encore moins de vous insulter. je suis désolé que vous le preniez comme ça......je désigne le terme ""besoins d'ordre inferieurs, le fait que l'on nous exploite tout en exerçant une pression sur notre quotidien , cela fait de nous des individus centrer des besoins fondamentaux!!!!!!
je n'ai pas la pretention de donner des leçons, et je ne veux pas en donner a qq qui a choisi sa voie.
et puis une dernière chose...je ne vois pas le rapport entre le fait que je vous ai froissé et le fait de ne pas partager vos infos avec le reste des PADHUE.

pédiatre16


L'union fait la force

carabin2014


[quote="medi9419"]J’ai eu une source officiel qui parle d’une prolongation des médecins qui ont exercé avant 2010 et qui on été prolongé au mois de décembre 2016 qui vont être prolongé jusqu’à 2020


Je ne croix pas qu’il y aura une prolongation de cette loi .la ministre de la santé y est défavorable .
Elle s’oriente plutôt vers formule  type une validation des acquis de l’expérience, soit accès à une pratique non dérogatoire.

Voici la reponse de  la ministre de la santé  a une question orale posé par un senateur Pierre Ouzoulias lors des débats sur la cadre du PLFSS Séance du 17 novembre 2017

M. Pierre Ouzoulias. Nous avons été interpellés au sujet de la situation des praticiens à diplômes hors Union européenne, dits PADHUE, qui exercent dans les hôpitaux français dans le cadre de contrats précaires de courte durée, sans perspectives d’évolution ni de stabilité dans leur carrière, et pour des rémunérations souvent inférieures à celles de leurs confrères diplômés en France ou dans l’Union européenne. Ces praticiens forment, en quelque sorte, la masse des travailleurs détachés de la médecine. Ils sont détenteurs de diplômes post-doctoraux en France, mais la procédure d’autorisation d’exercice ne prend pas en considération leurs expériences dans notre pays et le nombre de postes ouverts aux candidats non résidents est pratiquement nul.
Les besoins de praticiens médicaux en France – nous l’avons dit, mais je le répète – et les inégalités d’accès aux soins dans les déserts médicaux sont grandissants. En permettant l’exercice, jusqu’au 31 décembre 2024, aux praticiens recrutés dans les établissements de santé avant le 31 décembre 2016, notre assemblée apporterait une véritable amélioration à cette situation. Pour ces raisons, nous proposons de reconduire les épreuves de vérification des connaissances pour les praticiens, dès lors qu’ils justifient d’au moins deux mois d’exercice entre le 31 mai 2016 et la date de publication et d’avoir exercé trois ans en équivalent temps plein.
La disparité des statuts des praticiens et les inégalités qu’elle entraîne ne sont plus acceptables, d’autant que nous sommes face à des professionnels de santé diplômés, disposant de diplômes et de qualifications équivalentes à leurs homologues professionnels « nationaux ». À responsabilités égales, les praticiens doivent avoir une rémunération similaire !
Ce n’est pas en continuant de recruter en contractuels les professionnels de santé diplômés hors Union européenne que nous améliorerons le service public rendu. Ces derniers ne sont pas destinés à demeurer la variable d’ajustement des plannings, notamment le soir, le week-end ou dans les services d’urgence. Tel est le sens de cet amendement

M. le président. Quel est l’avis du Gouvernement ?
Mme Agnès Buzyn, ministre. Nous nous penchons actuellement sur le sujet des PADHUE. Cet amendement vise à poursuivre leur activité jusqu’au 31 décembre 2024. Or il se trouve que je travaille sur la question et que je souhaite améliorer, en 2018, la procédure d’autorisation d’exercice pour l’ensemble de ces praticiens.
Plutôt que de se limiter, comme proposé dans cet amendement, à une simple et nouvelle reconduction, en le maintenant à l’identique, d’un dispositif transitoire réservé à une catégorie spécifique de praticiens, je suis en train de concevoir une procédure prenant appui sur les acquis du troisième cycle des études médicales, tout juste rénové et sur lequel je vais engager ces praticiens, de sorte qu’ils aient, soit une validation des acquis de l’expérience, soit accès à une pratique non dérogatoire.
A bon entendeur Question Question Question

Hami


bon!!!!!!!............ je suppose que la sélection des candidats a l'une des deux option sera surement drastique.
ça mérite que l'on soit attentif (et un peu plus actif.......) a la suite des événements ......
pouvez vous nous éclairer sur ces deux options?...validation des acquis de l’expérience (sur dossier? examen ou concours???!!!), accès à une pratique non dérogatoire Question Question Question .....

Merci pour le partage

carabin2014


Hami a écrit:bon!!!!!!!............ je suppose que la sélection des candidats a l'une des deux option sera surement drastique.
ça mérite que l'on soit attentif (et un peu plus actif.......) a la suite des événements ......
pouvez vous nous éclairer sur ces deux options?...validation des acquis de l’expérience (sur dossier? examen ou concours???!!!),  accès à une pratique non dérogatoire  Question  Question  Question .....

Merci pour le partage
ci joint portail validation des acquis de l’expérience pour plus d'explications;
pour le reste pas plus d'info   Embarassed  Embarassed  Embarassed  
http://www.vae.gouv.fr/

carabin2014


texte d'amendement prolongation d'exercice jusqu'en 2020 pour ceux recrutés avant 2010

[discutée et  adoptée le 26 juin 2018  au sénat dans la loi IMMIGRATION, DROIT D'ASILE ET INTÉGRATION

Article additionnel après l’article 21 bis

M. le président. L’amendement n° 436 rectifié bis, présenté par Mme Doineau, MM. Delcros, Détraigne et Henno, Mme Billon, MM. Moga, Kern et Canevet, Mmes Goy-Chavent, Férat, Vermeillet et Sollogoub, M. Lafon, Mme Morin-Desailly, M. L. Hervé, Mme Gatel et MM. Mizzon et Vanlerenberghe, est ainsi libellé :

Après l’article 21 bis

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

Le deuxième alinéa du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 est ainsi modifié :

1° L’année : « 2016 » est remplacée par l’année : « 2018 » ;

2° L’année : « 2018 » est remplacée par l’année : « 2020 ».

La parole est à Mme Élisabeth Doineau.

Mme Élisabeth Doineau. Chacun connaît ici les difficultés auxquelles nous sommes confrontés en termes de démographie médicale. Il faut savoir que, à compter du 1er janvier 2019, plusieurs centaines de praticiens médicaux titulaires de diplômes hors Union européenne présents dans les hôpitaux ne rempliront plus les conditions légales pour poursuivre leurs fonctions dans l’attente de l’obtention de l’autorisation d’exercer pleinement leur profession et de leur pleine intégration au système de santé français. Ils devraient de ce fait cesser leurs fonctions.

Il s’agit donc de prévoir la coordination nécessaire au maintien d’un dispositif essentiel au bon fonctionnement de nos hôpitaux, notamment ceux pour lesquels le recrutement de praticiens médicaux se révèle difficile. Ainsi, cet amendement vise à prolonger le dispositif transitoire, autorisant les praticiens concernés à poursuivre leurs fonctions jusqu’au 31 décembre 2020. Ce délai permettra au Gouvernement de proposer des mesures destinées à améliorer l’intégration des praticiens à diplôme hors Union européenne.

M. Vincent Delahaye. Très bien !

M. le président. Quel est l’avis de la commission ?

M. François-Noël Buffet, rapporteur. La commission a émis un avis favorable.

M. Vincent Capo-Canellas. Ah ! Très bien !

M. le président. Quel est l’avis du Gouvernement ?

M. Gérard Collomb, ministre d’État. Même avis favorable.

M. le président. Je mets aux voix l’amendement n° 436 rectifié bis.

(L’amendement est adopté.)

M. le président. En conséquence, un article additionnel ainsi rédigé est inséré dans le projet de loi, après l’article 21 bis.



 ils ont  fait passer un amendement en catimini .

a ne rien comprendre  alors que la ministre parlait d'une nouvelle approche .

voici les propos de Mme Agnès Buzyn, ministre lors des débats a l'assemblée nationale lors de la discussion de la loi sante PLSS

"Plutôt que de se limiter, comme proposé dans cet amendement, à une simple et nouvelle reconduction, en le maintenant à l’identique, d’un dispositif transitoire réservé à une catégorie spécifique de praticiens, je suis en train de concevoir une procédure prenant appui sur les acquis du troisième cycle des études médicales, tout juste rénové et sur lequel je vais engager ces praticiens, de sorte qu’ils aient, soit une validation des acquis de l’expérience, soit accès à une pratique non dérogatoire."



visiblement avec cette amendement il n'y aura pas de nouvelle loi pour 2019 ;il faudra encore attendre 2020 pour ceux arrivés après 2010


SNPADHUE  .quel est votre position?

qu'en est il des discussions avec le ministère de la sante  si discussion  il y a

merci d'apporter des éclaircissements de votre part

a bon entendeur

Hami


il est clair que les choses bougent, mais vraiment pas dans le sens voulu. Faire perdurer une forme de précarité ne résoudra pas grand chose, sauf pour ceux qui s'accrochent à leurs quotidiens.
Cet amendement va permettre de relancer la liste C !!!!!!!!!!!parceque l'article en question fait référence à l'EVC..............
a moins de voir les choses d'un angle plus réaliste et dans ce cas, ceux qui sont en poste restent en poste jusqu'en 2020, ceux qui n'arrive pas a être recrute faute de PAE ( venu après 2010, échec aux trois tentatives EVC), et bien n'ont qu'a attendre pour peu qu'ils aient envie!!!!!!
Ceux qui interessant et malheureux en même temps, c'est que le forum nous permet d'échanger des idées et informations, mais les PADHUES sont vraiment livrés a eux même (pilotage automatique!!!).
il y'a beaucoup de chose a dire sur le sujet.
Rien d'original, mais on peu deja se rencontrer et discuter de vive voix. je suis sure qu'il doit y avoir des marges de manoeuvre pour améliorer cette situation, sauf que seul tout nous semble insurmontable.
restons positif.

Mbaba

avatar
Il me semble que la situation pour les PADHUE recrutés après 2010 ne se pose même pas ici.
On ne peut crier sur tous les toits le manque de médecins sur le territoire et se comporter ainsi.
De loi montage, à l’arrêté de novembre 2017, rien ne profite à ceux qui sont là après 2010.
Du grand n’importe quoi à mon sens.




Dernière édition par Mbaba le 06.07.18 5:28, édité 1 fois

pédiatre16


Finalement, rien de concret pour ceux arrivés après 2010 !
Je ne sais pas quoi en penser...

Stam.s


Bonsoir,
Les compteurs de passage aux ECV sont ils remis à zéro avec cette nouvelle prolongation ?
Merci par avance de vos réponses

carabin2014


Stam.s a écrit:Bonsoir,
Les compteurs de passage aux ECV sont ils remis à zéro avec cette nouvelle prolongation ?
Merci par avance de vos réponses

Malheureusement non ;c’est juste une prolongation d’un dispositif provisoire  de 2016 reconduit jusqu’en  2020  en attendant comme ils le disent  permettre  au Gouvernement de proposer des mesures destinées à améliorer l’intégration des praticiens à diplôme hors Union européenne.

Au fait cette prolongation ne règle  le problème ni ceux recrutés avant aout 2010 qui n'ont pas réussi  aux EVC , ni ceux recrutés après 2010 qui sont en poste  sous différents statuts

Ce qui m’etonne le plus  il n'y a aucune réaction de la part du SPADHUE  
pas un mot pour rassurer  les PADHUE qui sont dans une situation de flou total  confused  confused  confused  confused

Stam.s


Merci pour votre réponse carabin2014

Effectivement pour les catégories (dont je fais partie) que vous avez cité c’est une véritable impasse !

Je pense que le syndicat est entrain de travailler dessus et de négocier, il y a permis ses membres des personnes qui sont dans la même situation que nous et qui vivent et ressentent ce que l’on vit nous mêmes ou des personnes qui sont déjà passer par la

Je pense aussi qui n’ont pas trop le droit de divulguer les choses avant qu’elles ne soient officielles

Il reste plus qu’à mettre notre mal en patience, prier et espérer ...... ne dit-ont pas que l’espoir fait vivre .....

pédiatre16


Stam.s a raison mais quand même, une réaction serait la bienvenue. Ou une proposition d'action ?

Hami


j;espere au moins que le forum est parcouru de temps en temps par ces modérateurs, sinon d'un point de vue dramatique c'est "le radeau de la méduse" .............je sais j'exagère!!!!!!!Very Happy Very Happy Very Happy

carabin2014


journal Le Monde le 13.07.2018
no comment .

Dans les hôpitaux, 19 000 postes de médecin sont non pourvus


Selon un rapport annuel, plus d’un quart des postes de titulaires à temps plein sont vacants, et près de la moitié des postes à temps partiel.

L’hôpital souffre d’un manque chronique de titulaires : plus de 19 000 postes de médecin y étaient « statutairement vacants » en début d’année, selon le rapport annuel du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers (CNG), dévoilé jeudi 12 juillet. Les contractuels compensent en grande partie ce déficit.
Le taux de « vacance statutaire » pour les postes à temps plein « a progressé de 0,9 point entre 2017 et 2018 » et s’établissait au 1er janvier à 27,4 %, indique le rapport. Cela correspond à 15 052 postes « budgétés » mais pas « occupés statutairement » par des praticiens hospitaliers (PH).
Un taux variable selon les régions
Une grande partie de ces postes à temps plein sont toutefois « provisoirement occupés » par des praticiens contractuels : une étude du CNG réalisée en janvier 2017 estimait leur nombre à plus de 12 000. Pour les postes de PH à temps partiel, la vacance statutaire culminait à 47 % au début de 2018, soit 4 039 titulaires manquants.

Le taux de « vacance statutaire » varie selon les régions : dans les deux catégories (temps plein et temps partiel), il est supérieur à la moyenne en Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Normandie, mais inférieur en Bretagne, Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les disparités dépendent aussi des spécialités médicales : l’anesthésie-réanimation, l’ophtalmologie et la radiologie font partie des moins pourvues, à l’inverse de la pédiatrie, de la chirurgie infantile et de la dermatologie.

pédiatre16


Merci Carabin

Hami


ils n'ont aucune envie de règles cette situation.........du moment que les gens se lèvent tout les matins pour bosser.
et puis concernant ces praticiens contractuels, je suis curieux de connaitre la proportion de praticiens contractuels hors statut.....et oui ça existe!!!!!!!!!! ceux la reste accroché au rocher...........

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum